Cémentation - R.CARB+®

RÜBIG R.CARB+®

Dureté de cémentation ne veut pas toujours dire dureté de cémentation. Malgré le procédé traditionnel utilisé depuis des décennies dans le traitement thermique, les procédés R.CARB+® de RÜBIG offrent encore plus de possibilités. En plus des tolérances étroites et de la reproductibilité élevée évidentes, les procédés R.CARB+® de RÜBIG se distinguent également par leur stabilité quant à la trempe et les dimensions.

 

Vous êtes intéressés par nos procédés de cémentation?

N'hésitez pas à nous contacter. 

Les procédés suivants sont à la disposition des clients RÜBIG :

 

Vous trouverez tous les détails concernant ces procédés dans leur fiche technique à télécharger (lien)

Avantages des procédés R.CARB+® pour vos pièces


  • Tolérances étroites
  • Très haute reproductibilité
  • Stabilité quant à la trempe et les dimensions
  • Traitements thermiques standard et spéciaux pour vos pièces

Cémentation et trempe R.CARB+®

La cémentation et trempe est une combinaison de cémentation suivie d'une trempe, revenu inclus. Au cours de ce procédé apparait une zone de surface cémentée avec 0,6 - 0,8% de carbone. Plus on s'approche du noyau, plus la concentration en carbone diminue.  

Après le procédé de trempe, un bord apparait avec une trempe élevée et un noyau souple et tenace. Pour le procédé de cémentation, les matériaux adaptés sont les fameux aciers de cémentation en teneur de carbone inférieure à 0,25 pour cent de la masse.

 

Matériaux adaptés :

  • Les aciers de cémentation

 

Avantages de la cémentation R.CARB+®:

  • Résistance limite de fatigue élevée
  • Résistance à l'usure augmentée
  • Combinaison d'un bord dur et résistant à l'usure avec un noyau tenace

 

Composants typiques :

  • Pièces d'engrenage
  • Roues dentées
  • Arbres

Trempe sous atmosphère contrôlée

La trempe sous atmosphère contrôlée est un procédé de trempe à cœur au cours duquel les composants sont protégés des influences négatives des zones marginales (p.ex. décarburation) par une atmosphère réactive. Le refroidissement brusque se fait lors de la trempe sous atmosphère contrôlée dans un bain d'huile. Ce procédé permet aussi de tremper à cœur les aciers non-alliés ou faiblement alliés.

Grâce à un traitement subséquent par revenu, les propriétés (solidité, ténacité, résistance à l'usure, etc.) peuvent être largement adaptées.

 

Matériaux adaptés :

  • Aciers non-alliés et faiblement alliés (p.ex. les aciers d'amélioration 1.7225)
  • Acier pour roulement à billes (p.ex. 1.3505)
  • Aciers au carbone (p.ex. C45)

 

Avantages de la trempe sous atmosphère contrôlée :

  • Aptitude élevée à la trempe à l'huile
  • Une large palette de propriétés en combinaison avec le revenu

 

Composants typiques :

  • Outils

Carbonitruration

La carbonitruration se distingue de la cémentation par son addition d'azote, c'est-à-dire qu'en plus du carbone, la la zone de surface est enrichie en azote. Ensuite s'en suit un procédé de trempe, revenu inclus, afin de doser les propriétés souhaitées. L'avantage de la carbonitruration par rapport à la cémentation, c'est que l'aptitude à la trempe est améliorée par l'azote, ce qui permet donc de traiter également des aciers non-alliés (aciers de construction).

 

La carbonitruration permet d'obtenir, tout comme lors de la cémentation, une zone de surface dure, résistante à l'usure, pourvue d'une solidité élevée et d'un noyau tenace.

 

Matériaux adaptés :

  •  Les aciers faiblement alliés (p.ex. les aciers de construction)

 

Avantages de la carbonitruration :

  • Augmentation de l'aptitude à la trempe par rapport à la cémentation
  • Résistance limite de fatigue élevée
  • Résistance à l'usure augmentée
  • Combinaison d'un bord dur et résistant à l'usure avec un noyau tenace

 

Composants typiques :

  • Pièces d'engrenage telles que les roues à denture intérieure, les roues dentées droites,
  • Les arbres-manivelles
  • Les arbres d'entrainement

High Carb

Le procédé « HighCarb » constitue une variante particulière de la carbonitruration qui permet d'obtenir, par un processus spécial, une aptitude à la trempe améliorée et surtout une résistance au revenu.

Cémentation

Lors de la cémentation, la couche marginale d'un acier (généralement des aciers de cémentation) est enrichie en carbone puis elle n'est pas trempée afin de ne pas avoir d'augmentation de la trempe. Cela permet de travailler les composants et, seulement après, de procéder au processus de trempe. L'avantage de ce procédé réside dans la possibilité, par ce processus, de réaliser des composants avec différentes profondeurs de cémentation.  

Pour le procédé de cémentation, les matériaux adaptés sont les aciers de cémentation à concentration de carbone inférieure à 0,25 pour cent de la masse.

Trempe par précipitation

Par trempe par précipitation, on entend la combinaison d'un procédé de trempe à cœur (p.ex. trempe sous vide ou sous atmosphère contrôlée) et d'un revenu subséquent à haute température. La trempe par précipitation est également connue sous l'abréviation « QT » (quenched and tempered). Le traitement par revenu est effectué à des températures élevées allant jusqu'à 700°C afin d'obtenir un rapport solidité/ténacité intéressant.

La trempe par précipitation est particulièrement utile et nécessaire pour les composants soumis à des contraintes dynamiques.

 

Matériaux adaptés :

  • Les aciers d'amélioration
  • Les aciers de nitruration
  • Les aciers à outils (aciers pour travail à froid, à chaud et les aciers à coupe rapide)

 

Avantages du traitement par trempe et revenu :

  • Bonne combinaison de solidité et de ténacité

 

Composants typiques :

  • Outils
  • Pièces moulées
  • Composants soumis à des contraintes dynamiques (p.ex. arbres)

Trempe par le froid

La trempe par le froid est indiquée voire nécessaire lorsque les composants doivent satisfaire aux exigences suivantes :

  • Résistance élevée à l'usure :
    •  Ici, la trempe par le froid provoque une transformation de l'austénite résiduelle en martensite, ce qui qui a pour conséquence une augmentation de la dureté.
  • Stabilité des dimensions et de la forme :
    • La trempe par le froid permet d'obtenir une structure stable et homogène qui, lors de son utilisation, n'est que peu, voire pas sujette à des modifications.

En règle générale, la trempe par le froid a lieu à des températures allant jusqu'à -120°C pendant des temps de séjour de plusieurs heures.

Le fameux Cryotreatment / traitement cryogénique représente une autre variante. Au cours de ce procédé, la température est descendue jusqu'à -196°C et la durée d'arrêt dépasse considérablement la durée classique de réchauffage à cœur.

Informations techniques

  • Dimensions maximales: 1.050mm x 690mm x 700mm (L x l x h)
  • Temperaturé: à 690°C

 

Plus d'informations sur demande en vertu de ht.office[at]rubig[dot]com.

 

 

Gamme de services traitement thermique à façon
Services du RÜBIG traitement thermique à façon: